Souffrez-vous d'ivresse du sommeil ?

Publicité

Grande fatigue le matin, agressivité, paroles incohérentes... L'ivresse du sommeil est un vrai trouble qui touche 15% de la population. Et la plupart n'en sont même pas conscients, révèle une étude américaine.

Publicité

Le matin vous n'arrivez pas à vous lever ? Vous êtes lent et vous confondez la cafetière avec la machine à laver ? Comme une personne sur sept, vous êtes peut-être victime d'ivresse du sommeil. C'est en tout cas ce que révèlent les chercheurs de l'université de Stanford (Etats-Unis) après avoir mené une enquête sur les habitudes de sommeil de 19 136 volontaires.

Comment on la détecte ?

Publicité
L'ivresse du sommeil est un état confusionnel de quelques secondes voire minutes qui est dû à l'interruption forcée d'un sommeil lent et profond. L'esprit ne sait plus s'il est endormi ou éveillé et le sujet est désorienté au niveau spatial et temporel. Cela entraîne parfois des propos incohérents, des comportements agressifs ou des gestes inappropriés, que le patient oublie généralement après.

Qui est touché ?

Selon les chercheurs, "20% de ceux qui dorment moins de 6 heures par nuit et 15% de ceux qui dorment au moins 9 heures" risquent l'ivresse du sommeil. Même chose pour les sujets atteints d'apnée du sommeil. Les scientifiques poursuivent leurs travaux pour savoir à quels moments ces états confus arrivent et comment les traiter.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité