Solitude, tristesse... les femmes grossissent beaucoup à cause de leurs émotions !

Publicité

Tristesse, déprime, solitude... Le fait de manger sous le coup de l'émotion (aussi appelée "émotionalité alimentaire") serait un facteur de prise de poids, surtout chez les femmes.

Publicité

© Fotolia En se basant sur l'étude Nutrinet-Santé portant sur 35 641 adultes français, la chercheuse Sandrine Péneau a étudié la relation entre les émotions et le surpoids. Elle s'est alors aperçue que 52% des femmes avaient une forte émotionalité alimentaire, contre 20% des hommes. Et que le risque de prise de poids était encore plus élevé chez les adeptes des régimes. "Dans l'ensemble, les gens au régime ont davantage tendance à manger sous le coup de l'émotion (71%) que ceux qui ont fait un régime par le passé (58%) ou les personnes qui disent n'avoir jamais fait de régime amaigrissant (35%)" a commenté Sandrine Péneau. Les femmes au régime au moment de l'étude ou qui en ont déjà suivi dans le passé avaient trois fois plus de risque de grossir ! Chez les hommes par contre, il n'y avait pas de grosses différences entre ceux qui avaient déjà suivi un régime amaigrissant ou pas.

Publicité
Source : Communiqué de presse de la coordination de l'étude Nutrinet-Santé, avril 2013.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité