Sièges Auto premiers prix : gare aux substances chimiques

Publicité

Une enquête du site Que Choisir montre que les sièges auto "bas de gamme" sont moins protecteurs et contiennent plus de produits chimiques que les sièges "premium". Explications.

Publicité

Le site Que Choisir a mené des essais sur des sièges auto pour enfants. Verdict : les moins chers ne sont "pas tous mauvais" mais protègeraient moins bien que ceux de grandes marques et seraient plus nocifs à cause de la présence de substances chimiques.

Un manque de protection évident

Publicité
Sur les marques de sièges analysés par le site, 6 obtiendraient une note inférieure à 4/20 parce qu’elles n’offrent pas de protections suffisantes. 5 autres ont carrément étaient disqualifiées car elles ne protègent pas l’enfant en cas de choc latéral. En cause, la possibilité "voire la nécessité selon le manuel d’instruction" de retirer le dossier du siège pour le groupe 3 (qui commence à 22 kg).

Lire aussi :

Tous les modèles ont des substances chimiques

Le deuxième critère analysé a été la présence de substances chimiques. Elles ont été retrouvées en grande quantité dans la housse ou dans les fourreaux du harnais de certaines marques, comme c’est le cas du Nania Starter SP du groupe 2/3. Dans d’autres modèles, les substances toxiques ont été trouvées en plus petite quantité, n’impactant pas la note générale.
Le site souligne néanmoins que si l'exposition à ces substances via les sièges auto n'est pas dangereuse en soi, "il est anormal que des objets de puériculture contiennent des HAP (hydrocarbures aromatiques polycycliques), une substance cancérigène et mutagène".

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité