Sexualité : les pratiques les plus taboues se banalisent chez les jeunes

Publicité

Baisers intimes, plaisir solitaire... Une enquête Ifop réalisée pour le site de rencontres CAM4 révèle que l'essor des nouvelles technologies va de pair avec une augmentation des pratiques sexuelles taboues chez les plus jeunes.

Publicité

© Fotolia Généralisation du haut débit, des tablettes, smartphones... Une enquête Ifop commandée par le site de rencontres CAM4 démontre que l'essor des nouvelles technologies s'accompagne d'une banalisation de certaines pratiques sexuelles jusqu'ici taboues chez les plus jeunes.

Une généralisation des pratiques masturbatoires

Publicité
L'enquête Ifop note que 73% des jeunes (15-24 ans) se sont déjà masturbés au cours de leur vie. Si cette pratique est plus facilement admise par les garçons (88%) que par les filles (58%), elle se banalise parmi les 18-24 ans : + 25 points par rapport à 1992.

Une forte hausse de la fréquentation des sites pornographiques

Les deux tiers des garçons (69%) et près d'une fille sur trois (35%) ont déjà surfé sur un site pornographique. Parmi les garçons, le chiffre a augmenté de 30 points en 7 ans. A 15, la moitié des jeunes âgés de 15 à 24 ans a déjà vu un film X.

L'essor des pratiques bucales et anales

L'enquête Ifop montre que plus des trois quarts des jeunes ayant déjà eu un rapport sexuel ont déjà essayé la « levrette », et 79% ont déjà léché ou sucé le sexe de leur partenaire au cours de leur vie. La proportion de jeunes s'étant déjà adonnés à la pénétration anale (35%) a doublé en l'espace de 20 ans. La pratique de l'anulingus reste moins répandue, que ce soit sous forme active (15%) ou passive (18%).

Parmi les pratiques taboues, on remarque que l'éjaculation faciale a déjà été pratiquée par un jeune sur quatre et que plus d'un sur trois s'est déjà adonné à la pratique de la "biffle".

Les filles s'ouvrent à la bisexualité

Même si le passage du fantasme à la réalité reste limité, 18% des filles de moins de 25 ans ont déjà été sexuellement attirées par une autre fille. Cette proportion a doublé en 20 ans chez les adolescentes de 15-17 ans (12% en 2013, contre 7% en 1994). Le nombre de filles passées à l'acte est toutefois plus limité (10% parmi celles ayant déjà eu un rapport).

De plus en plus de rencontres sur Internet

Non, les sites de rencontres n'attirent pas que des gens désireux de refaire leur vie. L'enquete Ifop souligne que 38% des jeunes de moins de 25 ans ont déjà surfé sur un site de rencontre, 24% sont déjà sortis avec des personnes rencontrées par Internet et 17% ont déjà eu un rapport avec une personne rencontrée sur le net. Par ailleurs, ils sont 28% à se sentir capables de pouvoir faire l'amour virtuellement via une webcam avec leur partenaire et 8% à avoir déjà visionné un show sexuel devant leur webcam.

Méthodologie : Etude réalisée par Internet du 3 au 9 septembre 2013 auprès d'un échantillon de 1 021 personnes, représentatif de la population âgée de 15 à 24 ans vivant en France métropolitaine.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité