Se réjouir du malheur des autres, c’est normal !

Publicité

Selon une étude américaine, ressentir une certaine satisfaction face a à la souffrance de quelqu’un est une réaction biologique commune chez les humains.

Publicité

Votre pire ennemi est tombé dans les escaliers et ça vous fait rire ? C’est une réaction commune aux humains appelée "Schadenfreude", un terme allemand qui désigne le sentiment de joie face au malheur de quelqu’un surtout si on ne l’apprécie pas. Des chercheurs de l’université de Princeton (Etats-Unis) ont demandé à des étudiants d’observer des images représentants des stéréotypes de gens comme les personnes âgées, les gens riches ou des étudiants. Parmi ces photos, il y avait aussi des scènes du quotidien comme gagner de l’argent, se faire éclabousser par une voiture… Résultat ? Les scientifiques ont noté que les volontaires étaient particulièrement satisfaits d’une scène malheureuse touchant les gens riches.

L’anthipathie : une réaction commune

Publicité
Les chercheurs ont ensuite de nouveau montré les images aux étudiants pour qu'ils notent leurs sentiments sur une échelle de 1 à 9. Les résultats ont clairement montré une antipathie pour les personnes aisées. "C’est une réponse humaine et tout le monde n’en fait pas l’expérience. Mais c’est quand même le cas d’une grande majorité", a déclaré le Docteur Cikara, participant à l’étude. Donc rassurez-vous, vous n’êtes pas un monstre sans cœur !

Source : Feeling pleasure at the misfortune of those you envy is biological , University Princeton, octobre 2013.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité