Se masser la poitrine pourrait réduire les cellules cancéreuses

Publicité
Publicité

masser seins cancer C'est le 17 décembre, lors de la rencontre annuelle de l'American Society for Cell Biology à San Francisco, que le laboratoire Berkeley a présenté cette étude. Pour la première fois, les scientifiques ont pu démontrer une technique manuelle, qui permettrait à elle seule de stopper et transformer l’évolution d’une cellule maligne dans la poitrine, en la massant vigoureusement. Pour en arriver à ces conclusions, les scientifiques ont injecté des cellules cancéreuses dans des prothèses mammaires de laboratoire, et ont pu les retransformer en cellules saines grâce à une manipulation préventive. "Nous montrons que l’organisation des tissus est sensible aux stimulations mécaniques venues de l’extérieur lors de leurs premiers stades de développement", explique le professeur Daniel Fletcher. A l’inverse des cellules saines qui évoluent normalement au fil des cycles d’une femme, il se peut que certaines cellules s’écartent du schéma de développement normale et subissent une mutation génétique. C’est lorsque les tissus mammaires ne suivent plus ce schéma normal, que l’on peut détecter un cancer du sein. Se masser la poitrine pourrait donc remettre des mauvaises cellules dans le droit chemin.

Les scientifiques rappellent néanmoins que "ce n'est pas une thérapie".

Publicité
Source: Malignant breast Cells grow normally when compressed , UC Berkeley News Center

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité