Sarkozy, Chirac, Mitterrand : révélations sur la santé des Présidents

Publicité
Publicité

nicolas sarkozy santé© abacapress Les médicaments non autorisés de Nicolas Sarkozy, les mensonges sur l'hospitalisation de Jacques Chirac, le cancer d'Edouard Balladur ou encore le soupçon d'euthanasie de François Mitterrand. Révélations sur la santé des Présidents.

Dans leur livre Le dernier tabou, révélations sur la santé des présidents , les journalistes Denis Demonpion et Laurent Léger lèvent le voile sur bon nombre de secrets et mensonges qui ont marqué la santé de la présidence française.

Publicité
Nicolas Sarkozy. On apprend qu' il prendrait des médicaments n'ayant pas l'autorisation de la Haute autorité de santé pour être en circulation . Mais aussi que "dès l'automne 2007, il a un premier phlegmon, une hospitalisation au Val-de-Grâce et il passe ça sous silence" explique Denis Demonpion lors d'une interview accordée à Europe 1. Enfin, ce dernier rappelle que le Président s'était engagé à publier deux bulletins de santé par an mais qu'"on ne les a jamais vu venir".

Jacques Chirac. Retour aussi sur son hospitalisation en 2005. Les journalistes rappellent comment l'Elysée a voulu "minimiser l'incident". "Pendant douze heures, ni le Premier ministre Dominique de Villepin ni le ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy ne sont informés." Bernadette et Claude Chirac auraient même voulu "que les médecins mentent" sur l'état de santé du Président. Le lendemain, elles décident de publier un communiqué. Ce dernier fait bien état d'un accident vasculaire mais sans préciser que le cerveau de Jacques Chirac est touché. Or "pour un AVC, il y a un gros risque pour la gestion de l'Etat", rappelle Denis Demonpion à Europe 1 .

François Mitterrand. Des témoignages de proches rapportés dans l'ouvrage expliquent comment il a décidé du moment auquel il allait mourir . Le 6 janvier 1996, à sa demande, il se serait fait administrer une injection afin d’abréger ses souffrances. L'homme souffrait d’un cancer de la prostate depuis quinze ans. Sa maladie avait été tenue secrète, selon sa volonté. Son médecin personnel, Claude Gubler, devait falsifier ses bulletins de santé. Il a fini par rétablir la vérité dans son ouvrage Le grand secret , publié une dizaine de jours après la mort de François Mitterrand.

Puis les journalistes révèlent le cancer des intestins dont a souffert Edouard Balladur pendant qu'il était redevenu parlementaire. "Puisque j'étais simple député ça n'a intéressé personne", leur a confié l'ancien Premier ministre.

Le Dernier Tabou, révélations sur la santé des présidents , par Denis Demonpion et Laurent Léger, Pygmalion.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité