Santé : 13 choses qui changeront si François Fillon est élu

Santé : 13 choses qui changeront si François Fillon est élu©AFP-Photos

François Fillon est sorti grand vainqueur des primaires de droite et du centre en récoltant 66,5% des suffrages. Il pourrait être LE candidat représentant la droite à l'élection présidentielle de 2017 et peut-être même le futur président de la République. Voici ce que ça changerait pour notre santé.

Publicité
Publicité

Le prochain président de la République c'est peut-être lui. François Fillon. Il a créé la surprise générale en récoltant 66,5% des suffrages lors des primaires de la droite et du centre, qui s'est déroulée dimanche 20 novembre. S'il est désigné comme le candidat de la droite en 2017, l'ancien Premier ministre pourrait très bien devenir le prochain président de la République. Pour notre système de santé, ça changerait quoi ? Voici notamment ce qu'il propose dans son programme :

- Le développement de l'hospitalisation à domicile et des soins en ambulatoire .

Publicité

- La création de nouvelles maisons médicales.

- La suppression de la généralisation du tiers payant .

- L' introduction d'une franchise médicale universelle en fonction des revenus en remplacement du ticket modérateur et de la franchise à 1 euro.

- Des changements dans les remboursements : l'Assurance maladie continuera de rembourser les affections graves et de longue durée. Des assurances santé privées prendront le reste à charge. Le remboursement de la consultation du médecin généraliste pourra par exemple être supporté par les complémentaires, et non plus la Sécurité sociale. Ces complémentaires augmenteront certainement alors leurs cotisations.

- Le développement du numérique dans le domaine de la santé : télésanté, télémédecine, dossier médical partagé.

- La PMA (procréation médicalement assistée) serait réservée aux couples hétérosexuels infertiles et la GPA interdite.

- La réforme de l'aide médicale d'état (AME) et de la couverture médicale universelle (CMU).

- La modification de la carte hospitalière : des fermetures d'établissements seront possibles. Notamment les plus petits.

- Le développement d'hôtels hospitaliers "pour assurer l'hébergement des patients qui ne nécessitent pas une surveillance permanente"

- Le retour à un temps de travail hebdomadaire de 39 heures dans la fonction publique.

- Le rétablissement du jour de carence pour les fonctionnaires .

- La création d'un label "Hôpital France" pour valoriser les savoir-faire hospitaliers français.

Pour le second tour des primaires, dimanche 27 novembre, François Fillon affrontera Alain Juppé qui a rassemblé 28% des suffrages. Tout est encore possible.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité