S'il rit trop, il peut mourir

Publicité
Publicité

tachycardie ventriculaire bradley burhouse Son coeur bat deux fois plus rapidement que la normale. S'il rit trop, Bradley Burhouse, peut mourir.

Atteint de tachycardie ventriculaire, ce petit garçon originaire de Grande-Bretagne ne peut pas vivre comme un enfant normal. Il ne doit pas rire, courir, faire trop d'exercice... Sinon, cela provoque des contractions trop rapides des ventricules de son coeur. Celui-ci pompe alors trop rapidement le sang et les ventricules n'ont pas le temps de se remplir correctement. Il s'en suit des douleurs thoraciques , des étourdissements , des évanouissements . A plus haut degré, il y a des risques de décès . 'Je me souviens qu'il avait l'habitude de courir vers moi et de me dire 'Maman j’ai l’impression que mon cœur va sortir de ma poitrine'. Je ne l’avais jamais pris au sérieux et lui répondais à chaque fois que c’était normal puisqu’il venait de courir', raconte Toni, la mère de Bradley, au Daily Mail.

Publicité
Au quotidien, c'est très difficile. 'Nous devons être prudents et faire attention à ce qu’il ne s’agite pas trop. Quand il commence à rire, nous faisons tout pour le calmer ', poursuit Toni. Sur les ordres des médecins, Bradley doit rester le plus souvent à l’intérieur et bouger le moins possible. 'Nous avons dû lui acheter une PS3 pour tenter de l'occuper, mais ce n'est pas l’idéal.'

La maladie de Bradley est très rare chez les enfants. Heureusement, elle n'est pas irrémédiable. Il est possible d'en guérir par des médicaments ou une opération mais celle-ci n'est pas encore envisageable sur une enfant.

A lire aussi:
- Coeur: les signes qui doivent alerter?
- Infarctus: gare au froid
- 10 conseils pour éviter l'AVC

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité