Rhume : pourquoi vous ne devez pas abuser du spray nasal

Publicité

Une étude belge démontre que les sprays décongestionnant le nez bouché sont beaucoup trop utilisés. Le risque : la rhinite médicamenteuse.

Publicité

A trop vouloir se déboucher le nez, on ne fait qu'empirer les choses. Telles sont les observations des universités de Gand et de Liège (Belgique) qui ont interrogé 8250 clients de pharmacies. Sur les 895 souffrant de congestion nasale prolongée (de 4 jours à 4 semaines), la moitié utilisait le spray nasal de façon excessive, soit en moyenne chaque jour durant un an, au lieu des septs jours recommandés. Une grosse erreur pour le Dr Philippe Gevaert de l'université de Gand :"Leur utilisation prolongée peut mener à une rhinitis medicamentosa, ou rhinite médicamenteuse : le nez se met alors à couler à nouveau et le patient prolonge encore l’usage du pulvérisateur. C’est un cercle vicieux." Selon lui, il faudrait interdite les publicités faisant la promotion de ces solutions nasales.

Publicité
A ne pas oublier : Des solutions naturelles existent contre le nez bouché. Par exemple : les inhalations à base d'huile essentielle de menthe poivrée ou de thym, les ampoules d'argent, ou encore l'homéopathie (Nux Vomica 9CH).
>

Publicité
Vidéo. Médicaments anti rhume : risques et effets secondaires



Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité