Rhume, grippe : des médicaments tripleraient le risque de crise cardiaque

Rhume, grippe : des médicaments tripleraient le risque de crise cardiaque©iStock

Certains médicaments disponibles sans ordonnance contre les affections respiratoires sont soupçonnés d’augmenter le risque de troubles cardiaques. Découvrez quelles sont ces substances.

Publicité
Publicité

Dès les premiers symptômes du rhume, vous courez chez votre pharmacien acheter un médicament qui vous soulagera. Mais cette pratique est-elle dénuée de risques ? Des chercheurs en pharmacie clinique des universités de Taipei, à Taïwan se sont penchés sur les dangers cardiaques liés à l’usage des médicaments contre le rhume et la grippe. Ils publient leur étude dans le Journal of Infectious Diseases.

Publicité

3,4 fois plus de risque de crise cardiaque

Les chercheurs ont pour cela collecté les données de santé de 9793 patients hospitalisés pour des infarctus du myocarde entre 2007 et 2011 et ont relevé s’ils avaient ou non utilisé des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) contre un rhume ou une grippe dans la semaine et dans l’année précédant l’accident cardiaque. Résultat : la prise d’AINS pendant une affection respiratoire était associée à un risque 3,4 fois plus élevé de déclarer une crise cardiaque. Ce qui est ici pointé du doigt est le déséquilibre de la balance bénéfice-risque de ces médicaments .

Nurofen rhume®, Rhinadvil®, Surgam®…

Plusieurs soupçons pesaient déjà sur le risque pour le cœur de la prise d’anti-inflammatoire non stéroïdiens. Une précédente étude montrait même que sur le long terme, les AINS augmentaient le risque de troubles cardiaques de 20%. Les AINS souvent utilisés contre les affections respiratoires sont par exemple le Nurofen rhume®, le Surgam®, le Rhinadvil® ou le Vicks Rhume®. Certains AINS figurent d’ailleurs sur la liste des médicaments à bannir élaborée par la revue médicale indépendante Prescrire .

Vidéo. 3 astuces pour déboucher son nez

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité
Publicité