Rhume : attention à la façon dont vous vous mouchez !

Publicité

Contrairement aux idées reçues, se moucher le plus fort possible ne dégage pas mieux un nez bouché. Au contraire, cette mauvaise habitude peut endommager les muqueuses.

Publicité

En vous mouchant trop fort pendant une grippe ou un rhume, vous pourriez vous faire plus de mal que de bien, selon le Dr Jane Leonard interrogée par le site Good Housekeeping qui révèle qu'il y a une bonne et une mauvaise façon de se moucher.

Douleurs et muqueuse endommagée

Publicité
"Bien que tentant, le fait de souffler trop fort par votre nez ne soulagera pas vos symptômes, explique-t-elle. Quand vous avez un nez bouché, la raison n'est pas seulement une accumulation de mucus mais aussi un gonflement et une inflammation des voies nasales." C'est en raison de ce dernier symptôme qu'il faut faire attention à se moucher avec précaution, au risque d'irriter l'intérieur du nez et d'endommager sa muqueuse ainsi que les sinus.

"Cela peut causer de l'inconfort et potentiellement conduire à une aggravation comme la sinusite", souligne le Dr Lucy Belton sur le même site. "Des tubes relient le nez aux yeux et aux oreilles. Si vous soufflez trop fort vous pouvez finir par envoyer de l'air vers ces tubes ce qui entraîne des douleurs" ajoute le Dr Michael Kuo, chirurgien spécialiste des oreilles du nez et de la gorge. Heureusement, il existe une meilleure façon de soulager un nez congestionné.

Une narine à la fo
Publicité
Quand le nez est plus "liquide" que bouché, il suffit de se moucher doucement pour se débarrasser du mucus. Pour soulager la congestion, mieux vaut souffler avec une narine à la fois, toujours doucement, et utiliser les vaporisateurs nasaux à l'eau de mer par exemple pour ouvrir les voies respiratoires. Enfin, il est possible d'aider le corps à combattre autrement l'infection en buvant beaucoup d'eau, en mangeant des aliments riches en vitamines et en minéraux et en se reposant.
osant.

3 astuces pour déboucher son nez

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité