Rhubarbe ou cerise : à quel fruit votre corps fait-il penser ?

Un nouveau guide de la silhouette vient d'être lancé par une chaîne de vêtements. Il associe chaque morphologie à un fruit ou à un légume. Découvrez quel est le vôtre.

Publicité
Publicité

Finalement, les pommes et les poires n’auraient pas le monopole en ce qui concerne les silhouettes ! La chaîne de vêtements britannique Debenhams vient de publier un petit guide à l’attention de ses clientes. Disponible dans leur boutique londonienne, il permet de mieux décrypter sa morphologie en la comparant à des fruits et légumes.

- Pour les femmes, la rhubarbe caractérise les silhouettes élancées, avec une petite poitrine, des hanches et des jambes minces.

Publicité
- Les morphologies en cerise double présentent un buste sinueux. La poitrine et les hanches sont de même largeur, alors que la taille est plus mince et marquée.

- La fraise s’applique aux femmes aux épaules plus larges que la poitrine, ayant peu de ventre et des jambes minces.

- Les femmes en forme de pomme ont une poitrine voluptueuse, un peu de ventre mais des jambes minces.

- La poire décrit une femme aux épaules plus fines que les hanches.

Homme : aubergine ou poireau ?

Les hommes n’ont pas été oubliés par l’enseigne. Ils peuvent ainsi se comparer à une aubergine , pour ceux ayant des épaules arrondies et des bras minces. Ils ont également un peu ventre et probablement un postérieur un peu large.

Le poireau s’applique aux hommes aux épaules frêles, avec des hanches fines et de longues jambes minces.

Les morphologies en betterave se caractérisent par des épaules moyennes, avec une poitrine et un ventre larges. Les hanches et les jambes de ces hommes sont en revanche étroites.

Enfin, le panais est le plus recherché par les messieurs. Avec des épaules larges, une poitrine bien musclée et des hanches fines, il représente l’idéal masculin de nombreuses femmes !

Et vous, à quel fruit ou légume ressemblez-vous ?

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité