Rhône : un cas de rage confirmé plusieurs personnes vont devoir se faire vacciner

Publicité

Plusieurs personnes qui habitent dans cette commune ou ayant été en contact avec un petit garçon atteint de la rage et dont le pronostic vital est actuellement engagé vont devoir consulter et se faire vacciner.

Publicité

La rage n'avait pas mis en alerte la population de plusieurs années. Et pourtant l'Agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes explique dans un communiqué qu'une soixantaine de personnes d'une commune au nord de Lyon vont peut-être devoir se faire vacciner. La cause ? Un petit garçon de dix ans atteint de la maladie depuis qu'il a été mordu par un chiot alors qu'il était en voyage au Sri Lanka.

Une vaccination à titre préventif seulement

Publicité
L'enfant dont le pronostic vital serait engagé selon Le Parisien , aurait caressé le petit animal l'ayant mordillé un peu fort entraînant une plaie avec saignement et donc une contamination, selon nos confrères journalistes. Mordu en août dernier, la maladie ayant une longue période d'incubation ne s'est déclarée qu'en octobre, période à laquelle l'enfant a été hosptialisé. Depuis le garçon a fréquenté d'autres personnes notamment des élèves de son école qui aurait pu être en contact avec la salive ou les larmes de l'enfant. Selon le communiquer la contamination inter-humains n'est qu'hypothétique aucun cas n'a été confirmé jusqu'à aujourd'hui néanmoins compte tenu de la gravité et du risque mortelle une fois la maladie déclaré plusieurs personnes de l'entourage de la petite victime vont de voir se faire examiner et éventuellement vacciner.

Rage : quelles sont les symptômes ?

La rage perturbe le fonctionnement des neurones qui régulent l'activité cardiaque et la respiration. Elle se manifeste par de la fièvre, des douleurs, des fourmillements, démangeaisons, brûlures à l'endroit de la blessure. Le malade présente souvent de l'anxiété et de l'agitation. On parle de "rage furieuse". Autre symptôme : une hydrophobie (peur de l'eau) non raisonnée. La rage peut aussi être "paralytique" et évoluée de façon moins spectaculaire. Les muscles sont peu à peu paralysés à partir de l'endroit de la morsure ou égratignure. La période d'incubation est de 1 à 3 mois, mais peut durer de moins d'une semaine à plus d'un an.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité