Retrait partiel du médicament Motilium

Publicité

A partir du 10 septembre, les spécialités fortement dosées en dompéridone (dont le Motilium®) seront retirées du marché, annonce l'Agence nationale du médicament. En cause, l'observation de graves effets cardiaques.

Publicité

Menacés depuis plusieurs mois, les médicaments contenant de la dompéridone (un antiémétique), dont le célèbre Motilium®, vont être en partie retirés du marché. Dans son communiqué, l'Agence nationale du médicament (ANSM) explique que la dernière rééducation de ces spécialités en juillet 2014 "a confirmé le risque d'effets indésirables cardiaques graves [...] notamment une arythmie ventriculaire grave, voire une mort subite". Ainsi, à partir du 10 septembre, les traitements fortement dosés contenant 20mg de dompéridone ne pourront plus être vendus en France.

D'autres restrictions d'utilisation

Publicité
Dans le même temps, l'ANSM met en place de nouvelles mesures pour "minimiser les risques" :

- la dompéridone pourra uniquement être indiquée dans le "soulagement des symptômes de type nausées et vomissements".

- la dose maximale quotidienne est fixée à 30 mg chez l’adulte et l’adolescent à partir de 12 ans, et de 0,75 mg/kg chez le nouveau-né, le nourrisson, l’enfant (<12 ans) et l’adolescent de moins de 35 kg.

- la durée du traitement ne doit généralement pas dépasser une semaine.

De nouvelles contre-indications

La dompéridone est désormais contre-indiquée en cas d'insuffisance hépatique modérée ou sévère, d'affections qui allongent ou pourraient modifier la conduction cardiaque, d'affections cardiaques sous-jacentes, de prise concomitante de certains médicaments (qui allongent l’intervalle QT, inhibiteurs du cytochrome P450 3A4).

En février 2014, la revue médicale Prescrire appelait au retrait du Motilium® et autres traitements à base de dompéridone, estimant qu'ils étaient responsables de 25 à 123 morts subites en 2012 en France.

Que prendre à la place ?

Les traitements alternatifs au Motilium®, qu’ils soient médicamenteux ou homéopathiques, sont nombreux. "Pour le remplacer, on peut proposer aux patients le Vogalene® vendu sur ordonnance ou le Vogalib® en vente libre, explique le pharmacien Said Sediame. Les traitements contre le mal de mer peuvent également soulager nausées et vomissements. "Même si ces états peuvent avoir des causes diverses, les symptômes sont les mêmes, précise le pharmacien. Des médicaments comme le Nautamine®, Mercalm® ou Nausicalm®, disponibles en vente libre, seront tout autant efficaces." En homéopathie, il y a Cocculine®.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité