Maladie des reins : Rappel des dangers graves d'un antibiotique

Publicité

L'Agence nationale de sécurité du médicament rappelle les risques de réactions graves associés à la prise de l'antibiotique Céfépime, notamment en cas d'insuffisance rénale

Publicité

Des cas d'issue fatale. Dans un communiqué publié le 1 octobre 2014, l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) rappelle les dangers associés à la prise de l'antibiotique Céfépime, notamment en cas d'insuffisance rénale. Parmi les risques : la survenue de manifestations neurologiques graves, de "rares" cas d’encéphalopathies réversibles comportant des troubles de la vigilance et de la conscience pouvant aller jusqu’au coma, des hallucinations, des myoclonies, voire des crises convulsives. "La plupart des cas sont apparus chez des patients insuffisants rénaux recevant des posologies supérieures aux doses recommandées, en particulier chez le sujet âgé" indique l'ANSM. Avant de préciser que les symptômes de neurotoxicité sont généralement d’évolution favorable à l’arrêt du traitement et/ou après hémodialyse mais que "des cas d’évolution fatale ont été rapportés".

Lire aussi

Publicité
L'ANSM rappelle ainsi aux professionnels de santé l'importance d'adapter les posologies selon l'état de la fonction rénale du patient, dès que la clairance de la créatinine est inférieure à 50 ml/min.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité