Que contient vraiment le surimi ?

Publicité

Les Français sont les deuxièmes plus gros consommateurs de surimi, après le Japon. Mais que contiennent vraiment ces bâtonnets de "poisson" ? Images.

Publicité

Vous le mangez peut-être en salade ou à l'apéritif mais savez-vous ce qu'il y a vraiment dans le surimi ? Le surimi vient du Japon. Il aurait été crée par les femmes de pêcheurs pendant le XVIIe siècle et s'appellait alors "kamaboko" ("chair de poisson"). Il connu un vif succès jusque dans les années 1970 puis fut dépassé par l'arrivée des sushis. C'est là que son exportation vers les pays occidentaux commença. C'est en 1985 que les premiers bâtonnets de crabe sont apparus sur le marché français. Aujourd'hui, la France est le deuxième pays consommateur, après le Japon, de surimi.

Comment est-il fabriqué ?

Publicité
Les équipes de France 2 sont parties dans une usine Fleury Michon située en Vendée pour comprendre le mode de fabrication du surimi. Dans cette usine, le directeur Erick Bernard explique que leurs matières premières sont la chair de colin d'Alaska et la chair de merlu blanc. Cette base représente le tiers du surimi. Le reste : des concentrés d'arômes naturels qui donnent le goût de crustacé du surimi, du blé, de la fécule de pomme de terre, du sel et des blancs d'oeufs. La couleur orange étant apportée par un pigment de paprika.

Voir le reportage de France 2 sur la fabrication du surimi :

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité