Quand on est triste, on voit vraiment tout en noir : la preuve

Publicité

Nos émotions, notamment la tristesse, ont un impact sur la manière dont nous percevons les couleurs. 

Publicité

© Fotolia"Voir les choses" en noir, "broyer du noir" mais aussi "voir la vie en rose ou en couleurs ", "être vert de rage"...un certain nombre d'expressions lient les couleurs aux sentiments que nous ressentons. Une étude américaine publiée dans la rue Psychological Science a trouvé un fondement de vérité à ces adages.
Si les scientifiques savaient déjà que l'état d'esprit d'une personne pouvait modifier sa perception de l'espace ou bien des formes, la question de la couleur est une découverte tout récente.

L'étude a été menée par des chercheurs de l'Université de Rochester (New York). Le test a été effectué sur deux groupes d'individus (127 hommes et femmes). Le premier devait répondre à un questionnaire sur son état émotif après la vision d'une scène du Roi Lion (celle où Simba voit son père mourir) et le second après un spectacle comique. Les participants devaient ensuite observer de manière consécutive 48 patchs de couleur et dire si chacun d'entre eux était rouge, jaune, vert ou bleu. Ceux qui avaient vu la scène du Roi Lion furent moins à même d'identifier les couleurs de l'axe bleu-jaune. En revanche les participants ne montrèrent pas de différence dans l'identification des couleurs de l'axe rouge-vert.

Publicité
Pour les auteurs, la tristesse ne fait dont pas chuter l'engagement ou l'attention d'une personne sinon toutes les couleurs auraient été moins identifiées. Cependant, un lien entre la dopamine (neurotransmetteur des émotions) et l'efficacité à voir l'axe bleu-jaune est confirmé. Il y aurait donc bien une altération de la vision quand l'état émotionnel est en berne.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité