Actualités
Publicité

QI : les femmes dépassent les hommes pour la première fois depuis 100 ans !

Réagissez ! - 1 commentaire

Publicité

Pour la première fois depuis 100 ans, les femmes auraient obtenu des scores plus élevés que les hommes au test de QI ! C'est le psychologue néo-zélandais James Flynn, spécialiste du célèbre calcul qui a révélé cette observation après avoir analysé plusieurs tests menés aux Etats-Unis, au Canada, en Australie, en Nouvelle-Zélande, en Europe et en Argentine. Les femmes restaient jusqu'ici 5 points en moyenne en dessous du QI des hommes. "Ces 100 dernières années, les résultats augmentaient chez les hommes et chez les femmes mais un peu plus rapidement pour ces dernières", a indiqué James Flynn au Sunday Times. Pourquoi ? D'après le spécialiste, les femmes auraient développé un profil "multi-tâches" associant une vie professionnelle et une vie privée très active, gonflant ainsi leur potentiel intellectuel. Autre explication : elles auraient toujours eu un QI plus élevé qui pourrait aujourd'hui mieux s'exprimer grâce à l'évolution des mentalités.
Lors d'études réalisées dans les années 1980, James Flynn avait démontré que les résultats au QI de l'être humain moyen augmentait de 3 points par décennie. Le potentiel intellectuel n'est en effet pas une donnée génétique. Il est donc possible de l'améliorer au cours de notre vie.

Je souscris à la newsletter medisite À la Une

Voir un exemple
Publicité

Ailleurs sur le web

Pour commenter cet article, veuillez vous inscrire ou vous connecter avec votre compte Medisite

1 commentaire

Bonjour, Merci pour cet

Portrait de BrigitteLZ

 Bonjour,

Merci pour cet article.

Le QI n'est pas génétique, malgrè ce que certains ont tendance à vouloir penser. C'est le premier point.

Maintenant, Marylin vos Savant, une journaliste américaine a depuis longtemps obtenu l'un des QI les plus élevés de la planète, bien qu'elle appartient au sexe dit "faible".

Il y a bien sûr nombre de facteurs qui interviennent dans la mesure du QI, en dehors du test lui-même qui déjà oriente les réponses par la détermination des questions posées.

Et donc, à différents tests, différents résultats.

D'autre part, l'époque, l'éducation, le milieu social interviennent dans la création de la personnalité, donc d'une façon certaine dans les réponses à un test de QI.

Maintenant, si l'on considére que l'intelligence mesure le fait de résoudre effectivement des problèmes. C'est justement la résolution effective des problèmes qui compte, et non une résolution théorique.

Par exemple, les problèmes à résoudre lorsque quelqu'un vit dans la brousse ne sont pas exactement les mêmes que pour quelqu'un qui vit dans une grande ville américaine.

Idem, si quelqu'un vit dans ghetto ou dans un pays en perpétuel conflit par rapport à quelqu'un qui vit dans une petite ville de campagne, calme et tranquille.

Il est clair qu'une éducation qui introduit des confusions dans l'esprit de quelqu'un ne va pas le rendre plus intelligent. De même, si quelqu'un est accro au drogues, cela ne va pas non plus augmenter son QI.

A une certains époque, on pouvait classer les être humains en droitier et gaucher. Et affirmer la suprématie des droitiers sur les gauchers...

Il semble que cette notion d'un QI élevé soit très relative.

Nous avons à la fois un manque de catégorisation dans le type de problème à résoudre, d'autre part des catégorisations d'un type "sociale" qui n'ont en fait aucun rapport réel avec la résolution de problème.

Ne pourrait-on pas considérer l'être humain plutôt comme une entité distincte. Puis à partir de cette constatation vraiment construire une société où chaque être humain aurait la capacité de résoudre efficacement toutes sortes de problèmes. Et ce dans toutes sortes de circonstances.

Il n'est pas vraiment intéressant de savoir si les gauchers, les femmes, certaines races, les écoliers des zones d'éducation prioritaire ont un QI plus bas.

Il est intéressant de savoir comment faire progresser chacun efficacement vers l'aptitude à résoudre des problèmes.

Mais le fait que chacun puisse développer son intelligence semble être un fait inadmissible aux yeux de certains...

 

 

 

Votez pour ce commentaire: