Psoriasis : il pourrait augmenter le risque d'anévrisme

Publicité

Si le psoriasis est généralement considéré comme une maladie bénigne, les personnes qui souffrent de cas les plus graves seraient exposés à un risque plus que doublé d'anévrisme.

Publicité

© FotoliaLe psoriasis est une affection dermatologique qui se manifeste par des plaques rouges présentant des squames. Mais cette maladie inflammatoire n'aurait pas seulement un impact sur la peau, elle agirait aussi sur le système cardiovasculaire et augmenterait le risque d'un anévrisme de l'aorte abdominale , expliquent des chercheurs du Gentofte Hospital au Danemark. Une maladie relativement rare et potentiellement mortelle, qui se produit lorsque l'aorte, qui transporte le sang jusqu'à l'abdomen, s'élargit au point de rompre.

Des risques même pour les cas peu sévères

Publicité
Les chercheurs ont examiné près de 60000 personnes atteintes de psoriasis léger et plus de 11000 atteintes de psoriasis sévère et comparé le risque d'anévrisme dans chacun de ces groupes. En prenant en compte d'autres facteurs de risque (âge, tabagisme), ils ont établi que les personnes au psoriasis sévère étaient 67% plus susceptibles de développer un anévrisme que celles du groupe témoin. Le risque de ce dernier était majoré de 20%
Publicité
Ce n'est pas la première fois que des chercheurs suggèrent un lien entre le psoriasis et la santé cardiovasculaire. Des études ont montré que cette inflammation de la peau entraîne une inflammation des vaisseaux sanguins, ce qui augmente le risque de maladies cardiovasculaires. Cette nouvelle étude montre que la maladie produit également une inflammation au niveau de l'aorte. "Le psoriasis doit être considéré comme une maladie inflammatoire systémique plutôt qu'une maladie isolée de la peau", conclut le Dr Usman Khalid, principal auteur de l'étude.
ude.

L'étude est parue dans la revueArteriosclerosis, Thrombosis and Vascular Biology.

Ce petite microbe vit sur votre peau

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité