Prométhazine : ce médicament représente un danger sur le cerveau

Prométhazine : ce médicament  représente un danger sur le cerveau

La revue médicale Prescrire alerte sur la prométhazine un médicament dont les effets graves sur le cerveau ne sont pas mentionnés dans la notice.

Publicité
Publicité

Agitations, hallucinations, somnolence... En début d'année, deux Centre régionaux de pharmacovigilance auraient dénoncé ce type d'effets indésirables suite à l'injection de prométhaxine (Phernegan®), un traitement de prémédication avant une chimiothérapie ou une dialyse. Utilisé parce que le traitement habituel le dexchlorphéniramine (Polaramine®) était en rupture de stock, la revue Prescrire rapporte maintenant que 5 cas de troubles neurologiques et cardiaques auraient aussi été observés.

Des effet sur le cerveau non mentionnés dans la notice

Le problème, c'est que sur les notices et mises en garde françaises les risques de symptômes extra-pyramidaux, c'est-à-dire des troubles neurologiques que l'on observe chez les patients atteints de la maladie de Parkinson (tremblements involontaires, muscles rigides, mouvements lents) ne sont pas mentionnés, alors que les risques de troubles du coeur oui. En revanche, en Grande-Bretagne, la revue Prescrire que tous ses effets indésirables sont très bien expliqués.

Publicité

"Les ruptures de stock que les firmes pharmaceutiques laissent s'installer sont des situations à risque pour les patients", souligne la revue médicale qui insiste pour que les aides soignants aillent au-delà des simples informations données par les pharmacies pour se renseigner sur les effets secondaires graves.

Publicité

Vidéo. Cerveau : pourquoi ces médicaments sont dangereux ?

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité