La prise de ginkgo pourrait être cancérigène

Publicité

Réputé pour ses vertus énergisantes, le ginkgo est souvent pris sous forme de gélules ou de tisanes pour redonner du tonus et lutter contre les troubles de la mémoire. Or, d'après un rapport américain, il pourrait avoir des effets cancérigènes.

Publicité

© Fotolia Publié par le National Toxicology Programm e, le document est assez inquiétant quand on sait que le ginkgo entre dans la composition d'un grand nombre de compléments alimentaires vendus en France. Il relate une étude menée sur des rats et des souris gavés 5 jours par semaine avec du ginkgo biloba pendant 2 ans (la plus forte dose était de 2000 mg/kg de poids corporel, bien supérieure à celle recommandée à l'Homme). Les experts ont remarqué une "activité carcinogène" au niveau de la thyroide chez les rats (mâles et femelles) et au niveau du foie chez les souris. Sur les 50 mâles ayant reçu la plus forte dose, 47 ont développé un carcinome hépatocellulaire, contre 22 des 50 non traités. "Depuis quelques années, le ginkgo permet aux compagnies de prétendre que leurs compléments alimentaires et leurs boissons énergisantes apportent des bénéfices en termes de concentration et de mémoire (…). Les preuves de telles allégations sont, au mieux, assez douteuses" a déclaré Michael Jacobson, directeur exécutif de l’association de consommateurs Center for Science in the Public Interest (CSPI). Cette même association estime qu'il faudrait éviter de consommer du ginkgo sous forme de compléments alimentaires, de tisanes ou de boissons énergisantes.

Publicité
Source : Journal de l'environnement

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité