Prendre des photos n'aide pas à se souvenir, au contraire !

Prendre des photos n'aide pas à se souvenir, au contraire !

Selon une étude américaine, prendre des photos ne serait pas la meilleure solution pour garder des souvenirs précis d'un évènement.

Publicité
Publicité

L'anniversaire de votre femme, le mariage de votre fils, une sortie entre amis... A chaque évènement marquant, le réflexe est là, saisir son appareil photo et immortaliser l'instant. Pourtant, ce geste quasi automatique pour beaucoup serait le meilleur moyen... d'oublier ce moment unique, révèle une étude américaine publiée dans la revue Psychological Science . Elle suggère qu'il serait plus difficile de se souvenir dans le détail dès lors qu'on photographie un objet plutôt que de l'observer.

L'appareil photo comme béquille de notre mémoire

Publicité

Partant de constatations quotidiennes, Linda Henkel, l'une des auteurs des travaux et spécialiste en psychologie à l'université de Fairfield dans le Connecticut (USA), a convié 28 étudiants à visiter le musée d'art de l'université. Ils avaient pour consigne de photographier 15 oeuvres au hasard et d'en observer 15 autres. Le lendemain, ces étudiants ont dû se soumettre à des tests de mémoire (questionnaires sur les oeuvres, épreuve d'identification des photographies...).

Les résultats prouvent que notre mémoire a plus de difficultés à se remémorer un objet photographié. Le spectateur se sert alors de la technologie comme d'une béquille, pour se souvenir à sa place d'une expérience vécue. Ce phénomène, appelé "effet de dépréciation", pourrait en revanche être évité si seul un détail de l'objet est immortalisé.

Source : The Telegraph

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité