Pourquoi vous réveillez-vous au beau milieu de la nuit ?

Pourquoi vous réveillez-vous au beau milieu de la nuit ?©Istock

Vous pensez souffrir d’insomnie en vous réveillant au beau milieu de la nuit, mais peut- être vous calquez-vous tout simplement sur un ancien modèle de sommeil longtemps considéré comme normal, selon un historien du sommeil américain.

Publicité
Publicité

Chaque nuit, c’est le même problème : vous vous réveillez à 4h du matin et peinez à retrouver le sommeil. Vous pensez souffrir d’insomnie ? En fait ce n'est pas forcément un trouble du sommeil. Il peut aussi s’agir d’ une pause entre un premier et un second sommeil, considérée comme tout à fait normal avant la révolution industrielle du XIXe siècle . L’historien du sommeil Roger Ekirch de la Virginia Polytechnic and State University (Etats-Unis), explique, sur le DailyMail, cette ancienne conception d’une "bonne nuit".

Publicité

Ménage, méditation, ou rapports sexuels en plein milieu de la nuit

Selon lui, "Une insomnie en plein milieu de la nuit était rarement considérée comme un problème avant la fin des années 1800. Dès le début du XVIe siècle, cela était même considéré comme normal." Les gens se couchaient généralement vers 22h et acceptaient tout à fait de scinder leur sommeil en deux parties. La plupart se réveillaient entre minuit et 1h pour méditer, converser, faire le ménage, faire l’amour...et même voler le bois du voisin !

Un phénomène naturel ?

A partir de la révolution industrielle, les gens travaillant de plus en plus tard, la fin du premier sommeil a été décalée à 3h00 du matin, pour finalement être complètement abandonnée. La fameuse pause a même fini par être suspectée d’être à l’origine de maux de tête ou de constipation.

"Le sommeil représentait un mal nécessaire, mieux confiné à un seul intervalle pour permettre à certains de prendre de l’avance sur le jour, ainsi que sur ceux qui jouissent encore de leur deuxième sommeil.", explique le Pr Ekirch. Aujourd’hui, se réveiller en pleine nuit est considéré comme anormal alors que, si l’on se tient loin des lumières bleues et artificielles, "cela pourrait juste être un phénomène naturel."

Vidéo. Sommeil et métabolisme en images

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité
Publicité