Pourquoi vous pourriez être en train de faire un infarctus sans le savoir

Pourquoi vous pourriez être en train de faire un infarctus sans le savoir©Istock

Une étude norvégienne explique comment certaines personnes pourraient ne pas se rendre compte qu'elles souffrent d'un infarctus du myocarde.

Publicité
Publicité

Les règles, l'accouchement...Les femmes aiment souvent se moquer de leur conjoint lorsqu'il se plaint d'une malheureuse grippe. Elles n'ont peut être pas tort. Une étude Norvégienne révèle que le seuil de douleur serait si élevé chez ces dames qu'elles auraient 50% de risques en plus de ne pas se rendre compte qu'elles sont victimes d'un infarctus.

A lire aussi :
- Infarctus : 3 signes chez la femme
- Infarctus : les ignes que les femmes ignorent

Publicité

Pour leur recherche, les scientifiques ont évalué le seuil de tolérance à la douleur de 4849 adultes en plongeant leurs mains dans de l'eau gelée à 3°C pendant 2 minutes. En comparant les bilans cardiaques de ces mêmes volontaires avec le résultats de l'expérience il est ressorti que ceux qui supportent la douleur le plus longtemps sont plus susceptibles d'avoir subi une "crise cardiaque silencieuse". Cette proportion étant beaucoup plus importante chez les femmes.

Les spécialistes ont tenu également à rappeler que cette tendance féminine à mal diagnostiquer une crise cardiaque est dû au fait que les symptômes les plus connus son différents chez elles. Il n'y a pas forcément de douleur à la poitrine mais plutôt des nausées, maux de têtes et une grosse fatigue.

Vidéo. L'infarctus du myocarde en images

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité
Publicité