Pourquoi vous ne devez pas écraser vos cachets ?

Publicité

Ulcères, cancers... Ecraser un cachet ou ouvrir une gélule pour le/la prendre plus facilement expose à d'importants risques, met en garde la revue Prescrire.

Publicité

Pour avaler plus facilement vos comprimés et gélules, vous les cassez ou les ouvrez ? Attention ! Dans son numéro d’avril 2014, la revue médicale Prescrire énumère les dangers graves de cette pratique. "Les doses administrées sont incomplètes et parfois la substance active est altérée", écrivent les auteurs. Selon eux, écraser un cachet expose à une surdose et ouvrir une gélule entraîne à l’inverse une sous-dose.

Ulcères de la bouche, perforations intestinales et cancers
Les auteurs soulignent que si certains médicaments sont prescrits uniquement sous la forme d’un comprimé c’est qu'il y a une bonne raison. Réduire son comprimé en poudre ou ouvrir une gélule provoque "une amertume prononcée, des ulcérations de la bouche ou de l’appareil digestif, parfois des perforations intestinales" préviennent-ils. Ce système d’écrasement est d’autant plus dangereux lorsque l’on prend d’autres médicaments. Certaines substances incompatibles pourraient se mélanger et entraîner une contamination croisée. Et pire encore ! Une fois broyées, certaines substances peuvent-être "cancérogènes, tératogènes* ou foetotoxiques pour l’entourage".

Publicité
A l'avenir, demandez d'abord à votre médecin si vous pouvez modifier la forme de prise de vos traitements.

* Altérations irréversibles touchant des organes, à l'origine de malformations congénitales .

Source : Ecraser un comprimé ou ouvrir une gélule : beaucoup d'incertitudes, quelques dangers avérés , Revue Prescrire, Rev Prescrire 2014 ; 34 (366) : 267-273.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité