Pourquoi vous ne devez pas dormir avec votre soutien-gorge

Pourquoi vous ne devez pas dormir avec votre soutien-gorge©Fotolia

Dormir avec son soutien-gorge ne serait pas une technique efficace contre les seins qui tombent et serait même nocif pour votre santé. Découvrez pourquoi.

Publicité
Publicité

Porter des sous-vêtements la nuit pourrait être plus nocif qu’il n’y paraît. Et si vous gardez votre soutien-gorge la nuit, cette révélation risque de vous faire changer d’habitude. Non seulement dormir avec un soutien-gorge n’empêcherait pas les seins de tomber avec l’âge, mais cette pratique pourrait en plus comporter des risques pour votre santé. C’est ce qu’affirme le docteur Seth Rankin, gynécologue et obstétricien à la London’s Doctor’s Clinic, interrogé par le magazine Cosmopolitan .

Publicité

Un soutien-gorge la nuit réduit le flux de lymphe

Plus précisément, "un soutien-gorge serré pourra réduire le flux de lymphe autour de la poitrine et des aisselles, faisant obstacle à la fonction vitale du système lymphatique de vidanger les déchets toxiques du corps", déplore le docteur Rankin. Autre inconvénient de porter un soutien-gorge la nuit : les dommages qu’il peut causer sur la peau. "Si votre soutien-gorge vous donne l’impression d’être serré, le porter 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 ne donnera pas à votre peau l’occasion de récupérer et de se reconstruire, ce qui conduira à terme à laisser des marques dans le tissu mammaire ", met en garde le docteur.

Quelles solutions contre les seins qui tombent ?

Mais cette pratique est-elle au moins efficace contre les seins qui tombent ? Rien n’est moins sûr, selon le médecin. "Quand vous vous allongez, l’effet de la gravité pousse les tissus de la poitrine en arrière et non en avant, vers vos pieds. Porter un soutien-gorge au lit est donc assez redondant puisque les seins se compressent naturellement en arrière contre le buste", révèle le docteur Rankin. Contre les effets de l’âge sur les seins, qui s’expliquent par une perte d’élasticité des tissus, essayez plutôt le jet quotidien d’eau froide ou encore des simples exercices de musculations des pectoraux.

Vidéo. La réduction mammaire en images

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité