Pourquoi regarder des photos de chats peut vous rendre psychotique

Publicité

Des chercheurs expliquent pourquoi une réaction positive suscitée par la vue d'un animal mignon entraîne également une réponse négative et ses envies contradictoires : Tout se joue dans le cerveau.

Publicité

Ils sont mignons, trognons, adorables et ils suscitent chez nous une sensation de joie suivie d'une envie irrépressible de câlins. Mais les chatons auraient un autre pouvoir sur l'homme selon une étude de l'université de Yale relayée par le Daily Mail et Vice. Les chercheurs affirment que passé ces quelques secondes de joie intense, une autre réaction apparaît : une violente et inextricable envie d'étrangler ces petits animaux. Si l'acte peut sembler abominable à énoncer, ils affirment qu'il s'agit d'une réaction tout à fait normale, commandée par notre cerveau.

En effet, cette particularité psychologique s'explique par le fait que le cerveau cherche à équilibrer les émotions lorsque l'excitation devient trop intense. Cette réaction prend le nom de "expression dimorphe de l'émotion positive". Pour en venir à cette conclusion, les chercheurs ont mené une série d'enquêtes en ligne pour savoir comment réagissaient des adultes à des stimuli "mignons". Si la photo d'un bébé a suscité des réactions maternelles, elle a aussi entraîné des réponses "agressives" comme "l'envie de leur pincer les joues" et même "de les manger".

Publicité
Les émotions, tout un mystère

Dans un autre essai, 109 personnes devaient regarder un diaporama avec des photos d'animaux qui étaient drôles, mignons ou neutres. Les participants ont également reçu des feuilles de papier bulles entre les mains et il s'avère qu'ils s'en servaient beaucoup plus au moment d'observer des animaux mignons. "C'est une façon de rétablir l'équilibre émotionnel, explique Oriana Aragón, chercheuse principale de l'étude. Il semble que cela se produit quand on est submergé par des émotions positives pour mieux récupérer de ces émotions fortes

Publicité
Il s'avère que les gens qui se sont montrés les plus "agressifs" étaient également ceux qui se sont montrés le plus positif, cinq minutes après avoir vu les photos. "Ces données nous permettent de progresser dans notre compréhension de la façon dont les gens expriment et contrôlent leurs émotions, qui est sont surtout liées à la santé mentale, la qualité des relations avec les autres et même la façon dont les gens travaillent ensemble", ajoute la chercheuse. Heureusement, cette réponse physique négative passe vite et il est peu probable qu'elle se produise réellement.
ment.

Vidéo Comment agit la musique sur notre cerveau ?



Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité