Pourquoi parler politique en famille fâche toujours

Publicité

Une étude américaine montre que discuter politique avec son entourage stimule une région particulière du cerveau, capable de mettre quelqu’un dans une colère noire.

Publicité

© FotoliaFaire des débats politiques avec votre entourage peut rapidement vous mettre dans un état de rage ? Les chercheurs de l’Université UCSB (Californie, aux Etats-Unis) montrent dans une étude que si une discussion politique peut rapidement tourner au vinaigre, c’est parce que la région du cerveau sollicitée est la même que celle activée en temps de guerre. "Dans nos cerveaux, l’appartenance politique est perçue comme celle à un gang et non comme une position philosophique dépassionnée", explique David Pietraszewski, chercheur à l’Université UCSB.

A lire aussi:

L’origine d’un politicien, élément indifférent

Publicité
Dans le cadre de l’étude, les chercheurs ont demandé à 8 républicains et 8 démocrates de discuter calmement autour d’un sujet politique. Dans les deux groupes, il y avait des personnes d'origines différentes, des femmes et des hommes, de 20 ans comme de 70 ans. Alors que deux personnes n'ayant pas les mêmes origines ne se considèrent généralement pas appartenir au même groupe social, il semble y avoir une exception en politique. "Barack Obama ou Arnold Schwarzenegger ne sont pas de la même origine que la majorité de leurs partisans par exemple", constate Jonh Tooby, un auteur de l’étude. En revanche, les personnes d’un même parti politique ne semblent pas passer outre la différence d’âge ou de sexe.
L’étude a été publiée dans la revue scientifique Cognition.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité