Pourquoi nous sommes plus malades quand il fait froid

Publicité

Automne, hiver... Dès qu'il commence à faire plus froid, c'est le retour du nez bouché, qui coule... Mais aussi le moment où se déclarent davantage les diabètes et les troubles articulaires. Une nouvelle recherche explique pourquoi.

Publicité

© FotoliaQuand le froid arrive, notre santé est mise à mal. Des scientifiques expliquent que la cause serait génétique. Les gènes du système immunitaire modifieraient la résistance de l'organisme en fonction de la saison, notamment en jouant sur les mécanismes inflammatoires. Le Pr John Todd, spécialisé en génétique médicale à l'Université de Cambridge (Royaume-Uni) a découvert que ces gènes étaient plus actifs dans les globules blancs, les cellules qui nous permettent de lutter contre les infections pendant l'hiver. Son équipe a analysé les échantillons de sang et de tissus de plus de 16 000 personnes dans le monde, et près de 22 000 gènes. Au final, ils ont noté qu'un quart d'entre eux montraient des signes de changements avec les saisons. Le constat était d'autant plus vrai en Grande-Bretagne où le climat change beaucoup avec les saisons. Sans expliquer avec certitude ces variations génétiques, les scientifiques pensent que les gènes seraient influencés par les signes environnementaux comme la lumière du jour ou la température.

Diabète, infarctus et douleurs articulaires augmentés en hiver

Publicité
Mais il y a un effet "négatif" à cette fluctuation génétique saisonnière, a expliqué le Pr Todd. Les gènes immunitaires contrôlent les globules blancs et le processus inflammatoire. Pour lutter contre l'infection, ils entraînent la libération de produits chimiques qui favorisent l'inflammation. Or, trop d'inflammation peut être dangereux pour l'organisme et influencer le développement des maladies cardiaques, du diabète de type 1 et de l'arthrite. "Nous voyons une augmentation des nouveaux cas de diabète de type 1 en janvier, février et mars, a déclaré le scientifique anglais. Et les maladies du coeur sont bien pires pendant les mois d'hiver."

L'étude du Pr Todd a par ailleurs expliqué que si certaines personnes prenaient du poids en hiver c'est parce que les gènes liés au métabolisme varient aussi en fonction des saisons. Poussant le corps à brûler moins d'énergie pendant les mois froids.

Vidéo. La bronchite expliquée en images

kewego.com/e7c58f2f360s

Les résultats ont été publiés dans le journal Nature Communications .

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité