Pourquoi mal dormir est plus désastreux pour les hommes

Publicité

Les troubles du sommeil mais aussi trop dormir pourraient bien augmenter le risque d'une maladie grave répandue en France, selon une étude néerlandaise.

Publicité

© IstockAlors qu'il n'y a pas si longtemps la recherche insistait sur l'importance de la durée du sommeil chez la femme, cette fois-ci ce sont les hommes qu'elle avertit. "Excès" ou manque de sommeil pourrait augmenter le risque de diabète chez les hommes, selon une étude néerlandaise sur près de 800 personnes, qui cherchait à observer la relation spécifique entre la durée de sommeil et le métabolisme du glucose selon le sexe.

Pour aboutir à ce résultat, les scientifiques ont suivi le sommeil des participants grâce à des dispositifs spéciaux qui analysaient la manière dont leur corps utilisait l’insuline, l’hormone produite dans le pancréas pour aider à maîtriser le taux de glucose dans le sang, c’est-à-dire la glycémie.
Les personne souffrant du diabète de type 2 doivent faire face à un manque d’insuline par rapport au taux de glycémie ou bien à une mauvaise assimilation de celle-ci.

Publicité
Chez les femmes, plus dormir baisse le risque de diabète

Lors de l’étude, les participants ont du dormir en moyenne 7h18. Pour les femmes dormir plus mais aussi manquer de sommeil était lié à une meilleure utilisation de l’insuline.
En revanche pour les hommes, sortir de la moyenne des 7 heures de sommeil favorisait le risque de diabète : chez eux "dormir trop ou trop peu était lié à moins de réactivité des cellules dans le corps face à l'insuline, réduisant l'absorption du glucose et augmentant ainsi le risque de développer le diabète dans le futur", a expliqué le Dr Femke Rutters, l'un des auteurs de l'étude issu du centre médical VU à Amsterdam. Cette recherche vient s’ajouter aux nombreuses recommandations sur l'importance d'un bon sommeil : bien dormir est une clé de la santé, ne l’oublions pas.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité