Pourquoi les personnes rêveuses sont plus sensibles à la douleur que les autres ?

Publicité

La structure de notre cerveau déterminerait notre sensibilité à la douleur. Ainsi, les personnes au tempérament "rêveur" seraient plus sensibles que les plus attentives.

Publicité

Les résultats d’une étude menée en Caroline du Nord sur le cerveau sont assez surprenants. Les chercheurs dirigés par le Pr Robert Coghill, expert en neurobiologie, ont constaté que la structure du cerveau influençait la sensibilité à la douleur de l’être humain. Plus précisément "la quantité de matière grise dans certaines régions du cerveau était liée à la façon dont les gens étaient plus ou moins sensibles à la douleur" a indiqué le Pr Coghill.
Le cerveau est en fait constitué de matière grise et blanche. La première traite l’information, la seconde coordonne les communications entre les différentes aires du cerveau. Dans l’étude du Pr Coghill, 116 volontaires sains ont été recrutés. Ils ont été soumis à une petite sensation douloureuse puis à un IRM enregistrant les images de leurs cerveaux. "Les sujets ressentant des douleurs plus intenses avaient moins de matière grise dans les régions cérébrales de la pensée et du contrôle de l’attention" a commenté Nichole Emerson, un des chercheurs. En clair : ces personnes ont un léger déficit d’attention par rapport à d’autres et sont aussi plus sensibles à la douleur. A l’inverse, "les personnes capables de garder une attention constante parviennent également à mieux maintenir la douleur sous contrôle" commente le Pr Coghill.

Ces nouvelles données publiées dans le journal scientifique Pain permettront d’avancer sur la classification et la prise en charge de la douleur.

Publicité
A lire aussi > Que veulent dire vos rêves ?

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité