Pourquoi les hommes prennent du ventre et les femmes des hanches

Pourquoi les hommes prennent du ventre et les femmes des hanches©Fotolia

Les kilos en trop se logent à des endroits différents du corps chez l’homme et la femme. Découvrez l’explication génétique et hormonale de ce phénomène.

Publicité
Publicité

Monsieur prend du ventre, et madame prend des hanches. Mais pourquoi une telle différence ? Le docteur Zhaoping Li, spécialiste en nutrition clinique à l’université de Californie, aux Etats-Unis, explique cette situation sur le site LiveScience. En cause : un stockage discordant entre homme et femme, dicté par la génétique.

Publicité

Les œstrogènes féminins envoient le gras dans les hanches

Chez les hommes, le lieu de stockage "par défaut"est le ventre. "Voyez-le comme le coffre d’une voiture", propose le Dr Zhaoping Li. Et l’organe à l’origine de cette commande est le cerveau. A l’inverse, chez les femmes, ce sont les œstrogènes (les hormones féminines) qui prennent le contrôle et qui envoient les graisses à stocker dans les hanches et dans les jambes. "Le gras stocké dans ces zones peut fournir aux femmes l’énergie nécessaire à une grossesse ou à un allaitement", selon le docteur Li. "Les femmes ont génétiquement plus de capacité à stocker de gras que les hommes, c’est une question de survie", ajoute-t-elle.

La graisse abdominale liée au diabète et aux maladies du coeur

Et cette différence de stockage entraîne des problèmes de santé divergents. La graisse abdominale, plus masculine que féminine, est en effet liée à un risque élevé de diabète de type 2 et de maladies cardiovasculaires. Mais les femmes ne sont pour autant pas à l’abri de cette complication : à partir de la ménopause, les niveaux d’œstrogènes chutent, entraînant un stockage des graisses au niveau du ventre plutôt que des hanches. Bonne nouvelle, cependant : le ventre est la première zone à perdre du gras sous l’effet de l’exercice physique.

Vidéo. 3 astuces pour avoir un ventre plat

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité
Publicité