Pourquoi les gauchers traitent-ils plus vite les informations ?

Selon une étude, de nombreux  gauchers seraient en fait ambidextres. L’information circulerait alors mieux entre les deux hémisphères de leur cerveau.

Publicité
Publicité

La moitié des personnes se pensant gauchères seraient en fait ambidextres. C’est ce qu’ont découvert deux chercheurs canadiens de la faculté des sciences de la santé d’Ottawa, en comparant la façon dont des gauchers et des droitiers traitaient l’information.

Plutôt que de demander aux participants s’ils étaient gauchers ou droitiers, les scientifiques les ont soumis à une série de tests. Ils devaient notamment répondre à des questionnaires en indiquant quelle main ils préféraient utiliser pour différentes tâches. Les réponses obtenues permettaient de les classer sur une échelle allant de gaucher à droitier, les ambidextres étant au milieu. Ils étaient ensuite invités à réaliser quelques exercices d’adresse, permettant d’évaluer les différences de dextérité entre les deux mains. Les personnes classées comme ambidextres exécutaient les tâches aussi habilement d’une main que de l’autre.

Plus d’interconnexion dans le cerveau ?

Les chercheurs ont ensuite stimulé leurs cerveaux grâce à des méthodes non-invasives. Ils ont constaté que l’information se transmettait plus rapidement d’un hémisphère à l’autre du cerveau chez ces mêmes personnes. "Nos résultats confirment que les personnes à tendance ambidextre exécutent plus rapidement les tâches qui nécessitent l’usage des deux mains, comme dactylographier ou rédiger un sms, peut-être parce que leur cerveau est aussi plus interconnecté", a affirmé le Pr Tremblay qui a participé à l’étude.

Des travaux complémentaires sont nécessaires pour déterminer si les ambidextres le sont de naissance ou s'ils sont des gauchers forcés de se conformer à la norme.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité