Pourquoi brosser sa langue peut être dangereux pour votre bouche

Publicité

Contrairement à ce que l'on entend, il ne serait pas bon de brosser la langue quotidiennement comme on le fait pour les dents. Que ce soit avec une brosse à dents classique ou une brosse dédiée à la langue. Explications avec l'Association dentaire française (ADF).

Publicité

© Adobe StockBrosse à dent, bain de bouche, fil dentaire et racloir à langue. Votre arsenal de produits d’hygiène bucco-dentaire est-il (trop) complet ? Alors que l’Association dentaire de France tient actuellement son Congrès annuel au Palais des congrès de Paris, les dentistes souhaitent informer sur l’importance de ne pas utiliser à mauvais escient la brosse à langue ou le racloire à langue. Et de ne pas se brosser la langue quotidiennement.

Un risque d’altération du goût et d’infections buccales

Publicité
Vendus en pharmacie, ces accessoires sont utilisés pour nettoyer la langue et contrer la mauvaise haleine. Un geste non seulement inutile sur une langue saine - puisqu’elle "s’auto-nettoie régulièrement" rappelle la Société Odontologique de Paris – mais également dangereux. Un brossage agressif risque en effet d’altérer les papilles situées sur la langue et donc le goût mais aussi de dérègler le microbiote buccal , c’est-à-dire l’ensemble des bonnes bactéries qui protègent notre bouche. Sophie-Myriam Dridi, dentiste à Paris, en témoigne au micro de France Inter : "La langue est tapissée de bonnes bactéries et quand on brosse la langue on perturbe l’équilibre bactérien et cela peut entraîner des pathologies au niveau de la langue : par exemple, elle peut desquamer plus vite, elle peut s’enflammer et on a même observé des petites blessures." Et en cas de blessure "une bactérie étrangère peut rentrer dans votre bouche et, par ces petites plaies, infecter la langue", ajoute la spécialiste.

Un brossage doux contre certaines pathologies

Faut-il totalement bannir ces accessoires bucco-dentaires ? Si le racloire à langue n’est jamais conseillé, la brosse peut être utilisée dans certains cas cliniques tels qu’un manque de salive dû à une pathologie (langue villeuse ou langue chargée) ou une mauvaise haleine (halitose) chronique d’origine buccale. Mais, même dans ces situations, "le brossage doit être très doux pour ne pas léser les papilles."* Enfin, "le brossage doit être arrêté quand la surface de la face dorsale ( de la langue, ndlr ) redevient rose ou quand le problème d’halitose est réglé."*

*Brossage de la langue. Quand devons-nous le conseiller ? Sophie-Myriam Dridi et Anne-Laure Ejeil, Revue d’Odonto-Stomatologie, septembre 2011.

Vidéo. Brossage de dents : pourquoi il ne faut pas faire ça !

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité