Pourquoi l’ail protège le cerveau d’Alzheimer et de Parkinson

Publicité

Des chercheurs de l'Université du Missouri ont trouvé pourquoi l'ail protège le cerveau du vieillissement et de la maladie.

Publicité

L'ail c'est un peu un "super" aliment santé. Des chercheurs viennent une nouvelle fois de démontrer qu'il peut permettre de vivre plus longtemps, notamment grâce à un nutriment spécifique qui protège le cerveau du vieillissement et de la maladie. L'ail pourrait ainsi prévenir les maladies neurologiques comme Alzheimer et Parkinson. "Notre recherche a porté sur un dérivé d'hydrate de carbone de l'ail connu comme FruArg et son rôle dans les réponses de protection" a expliqué Zezong Gu, professeur à l'Université du Missouri (USA) où a été organisée l'étude. Son équipe a observé la capacité de cet élément à empêcher et même inverser les dommages des cellules du cerveau causés par le stress environnemental (tabagisme, pollution, consommation excessive d'alcool...).

Lire aussi :

Ils ont constaté qu'il permettait de réduire la quantité de monoxyde d'azote dans le cerveau (en excès il conduit à des lésions des cellules cérébrales et favorise les maladies neurodégénératives) et favorisait la sécrétion d'antioxydants protecteurs pour les cellules. "Cela nous permet de comprendre comment l'ail est bon pour le cerveau puisqu'il le rend plus résistant au stress et à l'inflammation, associés aux maladies neurologiques et au vieillissement" a commenté le Pr Gu. Il espère dans l'avenir étudier les effets du FruArg sur d'autres cellules du corps en lien avec les maladies cardiaques, le diabète et le cancer.

Vidéo. La maladie d'Alzheimer

Source : Dailymail .

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité