Pourquoi il ne faut pas rester avec un maillot de bain mouillé

Ne pas se sécher et se rhabiller directement après s’être baigné en maillot de bain pourrait augmenter le risque de développer une infection génitale, selon plusieurs spécialistes.

Publicité
Publicité

© IstockQue celui qui n’est jamais resté plusieurs heures avec un maillot de bain mouillé une fois la trempette terminée jette la première pierre. En effet, la fainéantise qui nous gagne en vacances associée au désir de profiter au maximum des rayons du soleil peut nous pousser à passer la journée en tenue de plage. Néanmoins, cette pratique ne serait pas sans risque, puisque plusieurs spécialistes s’accordent à dire qu’elle pourrait provoquer des infections génitales, notamment des mycoses.

Un lien entre port de maillot de bain mouillé et mycose ?

Les environnements humides et stagnants sont particulièrement propices au développement de mycose, ce qui légitimerait le lien possible entre celle-ci et le port de maillot de bain mouillé pendant plusieurs heures. Interrogée par le site Live Science, le docteur Yvonne Butler Tobah, gynécologue-obstétricienne, précise tout de même que rester en maillot de bain mouillé peut certes augmenter le risque de contraction d’une candidose mais n’en est pas une cause directe. Leena Nathan, gyécologue-obstétricienne également, tient également à éclaircir un point : "Nager n’augmente pas les risques car l’eau est constamment en mouvement, elle n’est pas stagnante."

Publicité

Pourtant, les avis restent partagés. Le vagin étant lui-même un environnement moite, plusieurs scientifiques s’étonnent qu’il n’y ait pas encore plus d’infections contractées chez la femme. Si cette problématique reste difficile à étudier, on sait néanmoins que les causes d’une mycose du gland ou vaginale peuvent être attribuées aux antibiotiques, le port de vêtements serrés, une mauvaise hygiène intime ou encore certaines pathologies. Dans tous les cas, mieux vaut éviter de rester avec un maillot de bain mouillé, si ce n’est pas par souci d’hygiène, au moins de confort !

Qu’est-ce que la mycose vaginale ?

La mycose vaginale est une infection certes inconfortable mais pas dangereuse qui touche plus de 7 femmes sur 10 au moins une fois dans leur vie. Elle est provoquée par la prolifération de champignons, le plus souvent de type Candida albicans, naturellement présents dans le vagin mais qui ne sont plus contrôlés comme il faut par les bactéries bénignes. Elle peut également être déclenchée par des candidoses externes qui viennent coloniser le vagin. Les symptômes vont de la démangeaison à des brûlures en passant par des pertes vaginales blanches et épaisses. Dans de rares cas, la mycose vaginale peut être transmise à l’homme lors de rapports sexuels.

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité