Pourquoi certains sont plus infidèles que les autres

Pourquoi certains sont plus infidèles que les autres

Si certains sont plus infidèles que d'autres ce n'est pas de leur faute mais plutôt celle de la biologiqe, révèlent les scientifiques de la chaîne Youtube AsapScience.

Publicité
Publicité

Pas la peine de chercher à éviter l'infidélité certains auraient cela inscrit dans leur patrimoine génétique. C'est ce que rapportent les chercheurs de la chaîne vidéo Youtube "Asapscience". "Le gène responsable du récepteur de dopamine seraità blâmer chez les personnes infidèles", expliquent les chercheurs. La dopamine également appelée "hormone du bonheur" est libérée après certaines activités liées au plaisir comme les relations sexuelles, le sport ou la nourriture.

Publicité

Le taux d'hormones responsable de l'infidélité ?

"Selon une étude, 50% des personnes possédant une version longue de ce gène ont déjà trompé leur partenaire comparé à 22% de ceux qui ont la version courte", évoque la vidéo. Le taux de "vasopressine", hormone liée à la confiance, l'empathie et les relations sociales serait aussi en cause. "Après avoir augmenté le taux de cette hormone sur des campagnoles l'une des rares espèces sur terre à être monogamme comme les humains, on a constaté qu'ils avaient plus tendance à aller voir d'autres partenaires", déclarent les auteurs de la vidéo.
Les chercheurs rappellent que d'autres facteurs de la vie quotidienne et sociale sont à prendre en compte chez les comportements des infidèles comme l'argent, les troubles émotionnels, les excès d'alcool...

Vidéo. Quand peut-on dire de quelqu'un qu'il est infidèle ?

Publicité



Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité
Publicité