Pour ne pas tomber malade cet hiver, multipliez les câlins !

Publicité

C'est très sérieux. Une étude publiée dans la revue Psychological Science prouve d'un câlin augmente les défenses immunitaires de l'organisme et réduit ainsi le risque d'infections.

Publicité

Et si, pour réduire votre consommation de médicaments cet hiver, vous augmentiez tout simplement votre nombre de câlins ? Selon l'Université de Carnegie Mellon, l'idée ne serait pas farfelue. "Nous savons que les personnes en situation de conflits avec d'autres sont moins en mesure de combattre les virus du rhume, a expliqué Sheldon Cohen, professeur de psychologie, auteur des recherches. Nous savons aussi que les gens qui déclarent avoir du soutien social sont en partie protégés des effets du stress sur l'état psychologique comme la dépression et l'anxiété. Nous avons testé si la réception de câlins pourrait expliquer en partie ces sentiments de soutien social et protéger une personne de l'infection."

Moins de risque de rhume

Publicité
Publicité
Avec son équipe, ils ont rassemblé 404 adultes en bonne santé pour évaluer, via questionnaire, comment ils pensaient être soutenus. Ils ont noté la fréquence de leurs conflits sur 14 soirées consécutives. Les volontaires ont ensuite été exposés à un virus du rhume puis surveillés en quarantaine pour évaluer l'infection. Résultat : ceux qui avaient le plus de soutien social étaient moins à risque d'infection. Et, quand bien même, ils tombaient malades, leurs symptômes étaient moins graves. Les câlins représentaient un tiers de l'effet protecteur du soutien social. Pour le Pr Cohen "être embrassé par une personne de confiance peut être un moyen efficace de transmettre du soutien" et "augmenter la fréquence des câlins un moyen efficace de réduire les effets délétères du stress". Les bienfaits du câlins seraient liés au contact physique et à l'intimité partagée avec la personne.
ne.

Vidéo. Un câlin avec inconnu, ça vous tente ?



Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité