Pour garder des neurones en bonne santé, ce conseil est obligatoire

Publicité

Même à l'âge adulte, il est encore possible d'augmenter la réserve de neurones et donc d'améliorer sa santé cognitive en pratiquant intensément l'activité physique aérobie comme la course.

Publicité

A tout âge, le sport permet au corps de rester en forme et de réduire les risques de maladies chroniques. Mais de nombreuses recherches ont également déterminé ses bienfaits sur la santé cérébrale. Des chercheurs de l'Université de Jyväskylä ont prouvé une nouvelle fois que l'exercice aérobie comme la course entraîne des effets bénéfiques sur la structure et le fonctionnement du cerveau. Il permettrait de favoriser la production de neurones (neurogenèse) dans l'hippocampe, une structure du cerveau liée à l'apprentissage.

Les chercheurs ont étudié les effets de l'exécution soutenu du sport sur la neurogenèse de rats adultes. Les tests étaient effectués sur trois lignées de rats différentes : des rats classiques, avec une réponse génétiquement élevée à l'entraînement aérobie et avec un faible taux de réponse à ce sport. Pendant huit semaines, les rats étaient soumis à des sports différents : de la course, de la musculation et du HIIT (High-Intensity Interval Training), un type de sport qui consiste à l'alternance de périodes d'exercice anaérobie très intense avec des périodes de récupération.

Publicité
Deux à trois fois plus de neurones

Les résultats indiquent que le plus grand nombre de neurones a été observé chez les rats qui couraient sur une longue distance et qui avaient une prédisposition génétique à bénéficier de l'exercice aérobie : Ils avaient deux à trois plus de neurones à la fin de l'entraînement. L'entraînement musculaire et le HIIT n'ont pas eu autant d'effets sur les cerveaux des autres rats. "Le résultat est important car selon une étude précédente, les nouveaux neurones sont nécessaires pour l'apprentissage et la réalisation de tâches complexes", expliquent les chercheur

Publicité
Ceux-ci concluent dans le Journal of Physiology: London qu'il "est possible que par la promotion de la neurogenèse via l'exercice aérobie soutenu, la réserve de neurones de l'hippocampe peut être augmentée et ainsi les conditions préalables à l'apprentissage améliorées, également chez l'homme". D'autant que l'avantage des exercices de type aérobie, comme le cyclisme, la marche, la course, la randonnée ou le tennis est double puisqu'ils permettent d'améliorer l’endurance cardiovasculaire.
aire.

Forme : exercice pour des cuisses en béton

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité