Pour éviter la maladie d’Alzheimer, mangez des myrtilles

Pour éviter la maladie d’Alzheimer, mangez des myrtilles©iSotck
Publicité

Les antioxydants présents en très grandes quantités dans la myrtille permettraient d'agir sur le déclin cognitif, un signe de la maladie d'Alzheimer.

Publicité

Déjà présentée comme un "super fruit" aux multiples vertus, la myrtille recèle de nombreux bienfaits. Selon des chercheurs de l'university of Cincinnati Academic Health Center, cette baie serait utile pour réduire les risques de maladie d'Alzheimer. Leur étude affirme que le fruit est chargé en antioxydants de la famille des flavonoïdes appelés anthocyanes, des substances qui pourraient aider à prévenir les effets dévastateurs de cette forme de démence.

Publicité

Une amélioration de la mémoire

Les chercheurs ont mené des études sur des hommes. Un groupe de 47 adultes âgés de 68 ans ou plus et souffrant d'une déficience cognitive légère ont consommé de la poudre de myrtille lyophilisée ou un placebo pendant 16 jours. "Le "groupe myrtilles" a démontré une amélioration de la mémoire et un meilleur accès à des mots", explique Robert Krikorian, chef de file de l'équipe de recherche. Des IRM ont par la suite révélé une activité accrue du cerveau chez ces personnes.

Publicité
Mais les résultats se sont montrés moins probants lors d'une seconde étude, qui consistait à faire consommer à 94 personnes âgées de 62 ans à 80 ans et en bonne santé mentale de la poudre de myrtilles, de l'huile de poisson, de la poudre de cacao ou un placebo. Les myrtilles seraient en fait efficaces dans le traitement des troubles cognitifs, un facteur de risque de la maladie d'Alzheimer, mais ne montreraient pas d'avantages mesurables sur les problèmes mineurs de mémoire.

Video. Comprendre la maladie d'Alzheimer

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité
Publicité