Polyarthrite rhumatoïde, calculs rénaux : arrêt de commercialisation du médicament Acadione®

Polyarthrite rhumatoïde, calculs rénaux : arrêt de commercialisation du médicament Acadione®© iStock

L'arrêt de commercialisation de ce médicament, prescrit contre la polyarthrite rhumatoïde et les calculs rénaux, a été décidé par le laboratoire Sanofi-Aventis France, qui en a averti l'Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé (ANSM). 

Publicité
Publicité

Le laboratoire Sanofi-Aventis France a averti l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des Produits de Santé (ANSM) de l’arrêt de la commercialisation du médicament Acadione® (tiopronine) , qui était prescrit dans le traitement de fond de la polyarthrite rhumatoïde et de certains calculs rénaux ( lithiase cystinique ). Cet arrêt prend effet le 1er juin 2017.

Publicité

Des alternatives possibles

L’ANSM recommande aux patients traités par ce médicament de consulter leur médecin , afin d’envisager de changer de traitement. Elle affirme que p lusieurs traitements peuvent constituer une alternative dans la prise en charge de la polyarthrite rhumatoïde.

Pour le traitement de la lithiase cystinique , c’est le Trolovol® 300mg comprimé pelliculé (pénicillamine) qui sera de vigueur. Il est autorisé depuis décembre 2016. Cependant, l’agence rappelle qu’il peut ne pas convenir à tous les patients, notamment " aux enfants de moins de 6 ans et aux enfants de faible poids en raison du risque de fausse route et du dosage élevé". Ainsi, l’ANSM a " autorisé la mise à disposition d’une spécialité de tiopronine (Captimer ® ) importée d’Allemagne par Inresa pour les patients intolérants au Trolovol® , notamment les enfants de moins de 6 ans " . Elle sera disponible auprès des pharmacies hospitalières.

Prescripteurs, pharmaciens, patients… ce qu’il faut faire

- Les prescripteurs : ne plus initier de traitement par Acadione® et contacter leurs patients traités par cette spécialité pour envisager la prescription, le cas échéant, d’une alternative.
- Les pharmaciens : orienter les patients traités par Acadione® vers leur médecin.
- Les patients traités par Acadione® : anticiper le renouvellement de leur traitement et contacter leur médecin ou leur pharmacien qui leur indiquera la conduite à tenir dans ce contexte.

Des informations supplémentaires pour les prescripteurs sont disponibles sur le site.

Polyarthrite rhumatoïde : les symptômes

Au début, le diagnostic est souvent difficile à poser. La maladie peut prendre des aspects cliniques multiples . Mais dans les cas typiques, la polyarthrite rhumatoïde touche la femme jeune (30-50 ans) . Les articulations touchées sont notamment celles des doigts et des pieds . Le rachis cervical est parfois le seul niveau atteint de la colonne vertébrale. Les d ouleurs articulaires occasionnent des réveils dans la nuit et un enraidissement le matin qui cède après quelques heures de mobilisation. L’atteinte est bilatérale et symétrique.

Vidéo. Les calculs rénaux

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :
Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité