Plats cuisinés : comment nous sommes dupés !

Publicité

Cette fois c’est sûr, ce qui est mis en valeur par les fabricants de plats cuisinés ne correspond pas à la réalité. Les services de fraude ont fait leur enquête.

Publicité

cuisine_petite© Fotolia

Au supermarché, vous hésitez entre la salade, le sandwich et la quiche ? Faites confiance à votre envie et non aux étiquettes. La Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a mené une enquête sur les "mentions et ingrédients valorisants" de ces plats tout préparés, tant consommés aujourd’hui. Le résultat ne nous étonnera pas vraiment : les fabricants ont tendance à survaloriser le contenu de leur recette ! Les bons ingrédients promis ne sont présents qu’en petite quantité dans les plats. Par exemple, un coq flambé aux champignons et riesling qui ne contient que 2% de champignons et 2% de riesling. Léger… La viande ou le poisson sont souvent indiqués en taille de police deux à trois fois supérieure à celle employée pour l’accompagnement alors que leur quantité est trois fois moindre.

Des photos mensongères !

Publicité
Il ne faut pas oublier non plus l’illusion de la photo : le beau plat de lasagnes "recette maison" ne ressemble pas vraiment à cela dans notre assiette et ne correspond qu’à un plat fait globalement de produits purement industriels. De même, les mentions régionales sont souvent trompeuses quand elles indiquent par exemple « à la provençale » alors que rien de la recette ne provient de cette région.
Les plus sceptiques pourront toujours tester à la prochaine pause déjeuner.

Source : La tromperie, ingrédient répandu, Quechoisir , 5 septembre 2013

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité