Phytostérols : plus mauvais que bon pour le coeur

Publicité

Utilisés dans les margarines et yaourts pour leurs effets anticholestérol, les phytostérols n'auraient pas de bienfaits sur la santé cardiovasculaire. Au contraire, ils pourraient même la mettre en danger.

Publicité

Vous faites partie des amateurs de margarines ou produits laitiers spécial cholestérol ? Les conclusions de l'étude Inca 2 menée par l'Anses vont vous intéresser. Après avoir été interpellée par l'association de consommateurs UCF-Que-Choisir, l'agence a en effet décidé de se pencher sur les vrais effets des phytostérols. Ces composés naturels présents dans les plantes sont utilisés par les industriels de la grande distribution parce qu'ils ont une structure proche du cholestérol et limitent son absorption.

Des risques "pas connus" ou augmentés

Publicité
D'après ses recherches, l'Anses conclut que "si les phytostérols contribuent à une réduction moyenne d’environ 10 % de la cholestérolémie totale et de la teneur en LDL-Cholestérol (mauvais cholestérol) [...] la consommation d'aliments enrichis en phytostérols entraîne une augmentation des concentrations plasmatiques dont les conséquences sur le risque cardiovasculaire ne sont pas connues". De plus, consommer ce type d'aliments peut faire baisser la concentration plasmatique en beta-carotène, "ce qui est susceptible d’augmenter le risque cardiovasculaire".

L'Anses recommande aux consommateurs de produits enrichis en phytostérols de veiller à atteindre a minima les recommandations du PNNS en fruits et légumes afin de compenser la baisse de beta-carotène, et d’éviter leur consommation par les enfants, les femmes enceintes et allaitantes.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité