Patient gay recherche médecin qui accepte de le soigner

Publicité

Un homosexuel séropositif belge sur cinq se serait déjà fait recaler par un médecin. En réponse, l’association EX Aequo lance une campagne dont l’objectif est de répertorier les médecins "gay friendly".

Publicité

"Certains praticiens peuvent avoir des réactions inappropriées ou tout simplement un manque d’information qui rendra difficile une prise en charge de qualité", expliquent les responsables de l’association Ex Aequo, qui s’occupe de la défense des droits des homosexuels en Belgique et Wallonie, dans un communiqué. Un homosexuel séropositif sur cinq se serait ainsi déjà vu refuser des soins. En réaction, l’association EX Aequo lance à travers le pays une campagne avec pour objectif de répertorier "tous les médecins ouverts d’esprit et qui se sentent en capacité de répondre aux besoins spécifiques des personnes homosexuelles ou bisexuelles".

"Sensibiliser les médecins à la thématique gay"

Publicité
"Sans faire de généralités, force est de constater qu’il y a un problème au sein du monde médical quant à une prise en charge adaptée des personnes homosexuelles, bisexuelles ou transgenres. Ne parlons pas d’homophobie mais de comportements inadéquats, de malaise, de propos déplacés (…)", déclare Michael François, porte-parole de l’association au site L avenir.net .
Publicité
Après avoir signé la charte, les médecins reçoivent un label qui peut être affiché dans leur salle d’attente pour signaler leur appartenance aux médecins "gay friendly". L’association espère ainsi toucher "un nombre important de médecins sensibilisés à la thématique et conscients de leur rôle primordial dans le chaînon de la prévention".
on".

Vidéo. Le sida concerne aussi les séniors



Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité