Parodontite : l'inflammation qui augmente votre risque de cancer, mesdames

Publicité

Certaines maladies peuvent augmenter le risque d’en développer d’autres ! Selon des chercheurs de l’Université de Buffalo (États-Unis), une inflammation d'une partie de la bouche pourrait augmenter le risque de développer certains types de cancer, notamment chez les femmes ménopausées. 

Publicité

© IstockAvez-vous déjà souffert d'une maladie parodontale ? Selon des recherches de l’Université de Buffalo (États-Unis), la parodontite, une inflammation dentaire douloureuse due à une bactérie détruisant les tissus de soutien des dents , pourrait augmenter le risque de cancer, notamment chez les femmes ménopausées . Explications.

Un risque accru de 14%

Publicité
Les chercheurs ont analysé 65 869 femmes ménopausées, âgées de 54 à 86 ans . Les résultats, publiés dans le journal Cancer Epidemiology, Biomarkers & Prevention , démontrent que les femmes ayant des antécédents de maladies parodontales ont un risque accru de 14% de développer un cancer.

L'inflammation augmente notamment le risque de développer un cancer de l’œsophage car elle favoriserait le développement de la tumeur. L’auteur principal de l’étude, le Dr Jean Wactawski, a déclaré selon les propos rapportés par DailyMail : "l’œsophage est à proximité immédiate de la cavité buccale, les agents pathogènes parodontaux peuvent plus facilement accéder à la muqueuse oesophagienne, l’infecter et favoriser le risque de cancer ".

Cette inflammation a également été impliquée dans le cancer de la vésicule biliaire , mais les données sur cette association sont encore insuffisantes.

Les femmes ménopausées sont les plus touchées

Le Dr Nwizu, auteur de l’étude, explique sur le site du DailyMail : "Les personnes âgées sont plus affectées par la maladie parodontale que les autres , et pour la plupart des types de cancer, le processus de carcinogenèse se manifeste habituellement pendant de nombreuses années". Les effets néfastes de la parodontite sont donc plus susceptibles d’être observés chez les femmes ménopausées , en raison de leur âge. Cependant, peu d'études ont pu affirmer si les mêmes résultats se produiraient chez les hommes ou les femmes plus jeunes.

Parodontite : quels sont les symptômes ?

La parodontite, en tant qu’inflammation, présente des signes inflammatoires classiques . La gencive sera rouge, enflée et particulièrement douloureuse . Elle aura tendance à saigner au contact , en particulier au cours du brossage des dents. Souvent, les collets (la frontière entre les dents et la gencive) sont sensibles. La parodontite provoque également une mauvaise haleine (halitose).

Dans les cas plus sévères ( parodontite agressive ), on observe des dents qui bougent dans leur logement puis un déchaussement dentaire en raison d’une détérioration du tissu de soutien. Les premières dents concernées sont généralement les incisives du maxillaire inférieur et les premières molaires.

En cas de parodontite chronique , l’évolution se fait sur plusieurs dizaines d’années, sous forme de crises de parodontites aiguës. Quant à la parodontite juvénile aiguë , elle provoque d’importantes douleurs gingivales et elle s’accompagne d’une altération de l’état général et d’une fièvre.

Vidéo. 5 conseils contre le déchaussement dentaire

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité