Parkinson : une baisse de testostérone pourrait déclencher la maladie

Publicité

Selon une étude américaine, une baisse de testostérone pourrait être un facteur déclencheur de la maladie de Parkinson.

Publicité

parkinson, testosterone Les chercheurs du Rush University Medical Center ont peut-être découvert comment éviter la maladie de Parkinson. En déclenchant une baisse de testostérone par castration de souris, ils se sont aperçus que cela provoquait l'apparition de symptômes parkinsoniens. Ils ont constaté l'augmentation d'une protéine appelée iNos, provoquée par un excès d'oxyde nitrique dans le cerveau. Cette protéine détruit les neurones et entraîne le déclenchement des symptômes de la maladie. En effectuant la castration, après avoir privé les souris de la protéine iNos, aucun symptôme ne s'est manifesté.

Stabiliser la testostérone pour éviter la maladie

Chez les hommes, passé la trentaine le taux de testostérone chute environ de 1% tous les ans. Selon les chercheurs, ce phénomène rendrait les hommes plus vulnérables à la maladie de Parkinson. Stabiliser leur niveau de testostérone pourrait les protéger. Justement en injectant de la testostérone sur les souris, ils ont constaté un inversement des symptômes. Un résultat qui offre une ouverture pour de nouveaux traitements contre la maladie de Parkinson.

Source : Sudden Decline in Testosterone May Cause Parkinson’s Disease Symptoms in Men , Rush Univeristy Medical Center,26 juillet 2013

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité