Où meurt-on en France ?

Publicité
Publicité

Hôpital, domicile, maison de retraite, dans la rue ? Pour la première fois, des chercheurs français se sont attachés à analyser les lieux de décès des Français. Ils ont, pour se faire, passer à la loupe tous les décès enregistrés entre 1993 et 2008. Un gros boulot !

60 % des décès à l'hôpital !

Publicité
En 2008, les chercheurs ont noté 57,5 % de décès à l'hôpital, contre 27% au domicile et 11% en maison de retraite. Parmi les décès enregistrés dans un établissement hospitalier, il faut savoir qu'il s'agit surtout de personnes décédées de maladies (tumeurs, pneumonie-grippe, maladies cardio-vasculaires essentiellement), plus que de morts violentes (accidents, suicides). Par ailleurs, ce sont surtout des personnes âgées de 70 à 79 ans qui décèdent à l'hôpital.

Alzheimer : des décès plus nombreux en maisons de retraite

En France, à l'inverse d'autres pays d'Europe, les décès par maladies du système nerveux (principalement la maladie d'Alzheimer) "se produisent moins souvent à l'hôpital" grâce au développement "des prises en charge alternatives" dans le cadre des plans Alzheimer mis en place depuis 2001. 34% des décès des malades d'Alzheimer se déroulent ainsi en maison de retraite, contre 31,8% à l'hôpital et 30,8% à domicile.

Mariés, on décède plus souvent à l'hôpital !

L'étude montre que la proportion de décès survenant à l’hôpital est plus élevée pour les personnes mariées ou divorcées. "L'hospitalisation peut être influencée par les proches" et "la solitude pourrait favoriser le décès à domicile en raison d'un défaut de prise en charge".

Et dans les autres pays d'Europe ?

C'est là que le bât blesse... L'étude ne propose malheureusement pas de comparaison globale avec les autres pays européens, mais un précédent rapport ("La mort à l'hôpital", de l'Inspection générale des affaires sociales) notait que la France occupait une "position intermédiaire" en Europe ou par rapport aux pays nord-américains. Ce rapport notait une proportion de décès à domicile bien supérieure en Italie (40,6% en 2006), mais inférieure au Royaume-Uni (19,5% en 2007) et aux Etats-Unis (24,4% en 2004).

Source : Où meurt-on en France ? Analyse des certificats de décès (1993-2008) , BEH n°48/2012.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité