Opération mammaire : une compresse, une aiguille... ou un préservatif dans sa poitrine !

Publicité
Publicité

operation mammaire aiguille compresse preservatif Var Opérée il y a 26 ans pour une réduction mammaire, une femme dénonce aujourd'hui la présence de corps étrangers dans sa poitrine. Selon elle, il pourrait s'agir d'une compresse, d'une aiguille... ou d'un préservatif.

« Les évolutions technologiques en matière d'imagerie médicale ont mis en évidence la présence d'un ou deux corps étrangers, en particulier d'une opacité linéaire de plusieurs centimètres » a plaidé son avocat, Christophe Couturier, lors de l'audience d'instruction ( Le Parisien.fr ).

Publicité
Porteuse de ces corps étrangers, la plaignante a souffert de plusieurs infections depuis 1986 et a notamment contracté un staphylocoque . A cause de cette bactérie, elle ne peut pas se faire ré-opérer, au risque sinon de faire une septicémie .

L'expert désigné par le Tribunal de grande instance de Toulon devrait se prononcer dans les 4 mois à venir sur l'identité des composants. « Il pourra faire appel à un spécialiste pour analyser les imageries médicales produites » a déclaré Me Couturier à l'AFP.

A lire aussi :

- Les erreurs médicales les plus fréquentes
- Faut-il avoir peur de l'hôpital ?
- Infections nosocomiales : peut-on les éviter ?

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité