Née sans langue, une jeune brésilienne arrive quand même à parler !

Publicité
Publicité

C'est une histoire étonannte qui a été présentée lundi, à l'université de Brasilia. Née sans langue, Auristela Viana da Silva, une jeune femme de 23 ans arrive à parler grâce à un traitement mis au point par des médecins brésiliens. Frederico Salles, chirurgien maxillo-facial et directeur de l'équipe, explique sur le site G1 de Globo, que les nourissons présentant des cas rares d'aglossie (absence congénitale de langue) sont souvent condamnés dès la naissance parce qu'ils n'arrivent pas à se nourrir. Auristela Viana da Silva a été sauvée par sa mère qui a mis au point un biberon permettant au lait d'atteindre sa gorge. Soumise à un traitement depuis ces seize dernières années, parce qu'il est impossible de lui greffer une langue, elle arrive aujourd'hui à s'exprimer. "J'ai découvert une solution pour pallier l'absence de langue : élargir l'os de la mâchoire en ayant recours à un équipement semblable à celui qu'on utilise dans les hôpitaux pour le traitement des jambes amputées", annonce le chirurgien au Correio Braziliense. La jeune femme tente de poursuivre une vie normale et a entamé des études pour devenir infirmière.

Publicité


"J'ai découvert une solution pour pallier l'absence de langue : élargir l'os de la mâchoire en ayant recours à un équipement semblable à celui qu'on utilise dans les hôpitaux pour le traitement des jambes amputées", a déclaré le chirurgien dans une interview au journal de Brasilia, Correio Braziliense.
"J'ai découvert une solution pour pallier l'absence de langue : élargir l'os de la mâchoire en ayant recours à un équipement semblable à celui qu'on utilise dans les hôpitaux pour le traitement des jambes amputées", a déclaré le chirurgien dans une interview au journal de Brasilia, Correio Braziliense.
"J'ai découvert une solution pour pallier l'absence de langue : élargir l'os de la mâchoire en ayant recours à un équipement semblable à celui qu'on utilise dans les hôpitaux pour le traitement des jambes amputées", a déclaré le chirurgien dans une interview au journal de Brasilia, Correio Braziliense.
Publicité
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité